Les travaux du nouveau collège provisoire Claude Monet viennent de commencer. Les collégiens y seront éduqués à partir de janvier 2020.Dans seulement un an, ils seront là. À quelques centaines de mètres de leur ancien collège Claude-Monet fermé en novembre 2017, le collège intégrera en janvier 2020 un collège temporaire situé juste à côté du complexe sportif Laura-Flessel. La construction vient de commencer "avec l'installation de clôtures ou d'un socle de vie. Des trous sont faits dans le sol pour préparer le reste", indique le département. Dès décembre dernier, les quelques arbres et arbustes qui occupaient ce terrain vacant situé en bordure de l'avenue générale de Gaulle ont été coupés et défrichés. "Les travaux de terrassement et les fondations seront terminés en février", a ajouté le département.

Bussy-Saint-Georges, le mardi 8 janvier 2019. Les travaux du collège provisoire Claude Monet ont commencé. LP / Alexandre Métivier
"Pour ce collège provisoire, il ne s'agira pas de bâtiments modulaires ni préfabriqués. C'est un bâtiment industriel, avec des éléments de structure ou des poutres qui vont arriver et qui seront ensuite assemblés sur place pour construire le collège. Cela se fera fin mars Avril pour une dernière livraison en janvier 2020 destinée à accueillir les étudiants. Un employé du département, architecte, travaille sur ce projet ", explique le département.

Une enveloppe de 16 M €

Le collège provisoire Claude-Monet de Bussy-Saint-Georges, d'une capacité de 700 places, disposera de vingt salles de classe, trois de technologie, quatre de sciences, deux d'arts plastiques, deux de musique, un CDI, une salle multimédia, un terrain de jeux et une cantine pouvant accueillir jusqu'à 650 étudiants. Aujourd'hui, 493 étudiants sont inscrits à Claude-Monet.Le département dépensera un peu moins de seize millions d'euros pour construire cet établissement à Bussy, que la ville et ses parents ont réclamé depuis la fermeture pour (…)En savoir plus sur LeParisien.frSeine-et-Marne: le secrétaire d'État parle de biodiversité aux chasseurs
Dammarie-les-Lys: 25 ans de prison pour avoir étouffé son fils de 5 ans
Morts sous la Francilienne: prolongation de la garde d'un ex-petit ami de la victime
Seine-et-Marne: une décision de justice suspend le massacre "halal"
Montereau-sur-le-Jard: la formation aérospatiale va décoller à Paris-Villaroche