Un musicien de Zebda porte un projet pour l'écluse Saint-Pierre

0
8
L'écluse de Saint-Pierre attend le projet porté par Rémi Sanchez./ Photo DDM, Natahlie Saint-Affre
L'écluse de Saint-Pierre attend le projet porté par Rémi Sanchez./ Photo DDM, Natahlie Saint-Affre

Heritage in Danger, les écluses de Toulouse font l'objet de différents projets. Avec l'exemple de celui de Saint-Michel devenu une guinguette d'été. Celles de Matabiau et de Saint-Pierre devraient également être réhabilitées.

Propriété des Voies Navigables de France (VNF), l'écluse de Saint-Pierre est un bel édifice de 500 m2, construit au XVIIIe siècle, abandonné depuis plus de cinquante ans. En 2015, cette maison connaît un projet majeur: celui d'un théâtre avec une petite restauration. En compétition, l'appel à projets d'un groupe composé de Rémi Sanchez, musicien du groupe Zebda et de Gilles Jumaire (producteur). Didier Joyes, à l'époque, est l'architecte de l'équipe. Il obtient un permis de construire en accord avec les Bâtiments de France (BDF). "Depuis, j'ai abandonné le projet", dit-il. Tout ce que je sais, c'est que le site est très dégradé avec des rénovations très importantes.
Puisque tout le monde s'interroge sur la viabilité de ce projet. Contacté, Rémi Sanchez a déclaré que l'écluse de Saint-Pierre, magnifiquement située entre la Garonne et le Canal du Midi, aura une seconde vie ", le projet est toujours d'actualité. Ce sera un lieu unique avec restauration et activités culturelles. On ne peut pas en dire plus pour le moment.

Appel d'offres pour Matabiau

Situé au cœur du périmètre EuroSud Ouest de Toulouse (Teso) et appartenant également à VNF, l'écluse de Matabiau représente une opportunité pour l'animation et la mise en valeur du Canal du Midi, à proximité immédiate de la gare mais également de l'avenue lyonnaise. . "Cette maison va revivre, assure Jean-Michel Lattes, maire adjoint, élu référent sur les aménagements du site Teso. Le projet porte sur la réhabilitation de cet espace vacant et le développement d'espaces extérieurs devant la maison. Le calendrier est fixé pour l'été-automne 2019 ". Coût estimatif des travaux: 545 000 € HT validés entre 210 000 € HT pour la rénovation de la maison elle-même et 335 000 € HT pour la réhabilitation des espaces extérieurs et leur accessibilité par ascenseur, pour les personnes à mobilité réduite. "Grâce à une licence d'occupation temporaire, VNF confiera à Toulouse Métropole l'entière responsabilité du site pour une période de 25 ans, poursuit l'élu. La valorisation et l'exploitation de ce lieu feront l'objet d'un appel d'offres à l'été 2019 , afin de conserver un opérateur économique tel que l’écluse de Saint-Michel ". Des projets dont chacun attend son achèvement. "Depuis plusieurs années, les différentes administrations ont promis de donner une nouvelle vie à ces lieux", a déclaré Valérie Piganiol, de Toulouse, au Fil de l'eau. Une fois encore, nous renouvelons notre demande d'élaborer un plan global pour ce patrimoine. Avant tout, la gestion de ces sites doit être retirée de l’état et du VNF ".


Le chiffre: 545 000

euros> fonctionne. Pour la réhabilitation de l'écluse de Matabiau. Dont 210 000 HT pour la rénovation de la maison et 335 000 euros HT pour la réhabilitation des espaces extérieurs et leur accessibilité aux personnes à mobilité réduite.


Lockhouse de Matabiau: un peu d'histoire

L’écluse de Matabiau marque l’emplacement de l’une des trois écluses qui se trouvaient autrefois devant la gare: deux écluses du pont Bayard (l’écluse Bayard abrite désormais la Maison du Vélo-Véo sentimentale) et une Pont de Matabiau.
Trois écluses démolies et remplacées à la fin des années 70 par un seul calibre Freycinet (écluse actuelle Bayard).
L'ancien terminus du tramway longeant les rives du Canal du Midi se trouve près de l'écluse.