C’est un grand cri d’exaspération qui réunit Y, X et les baby-boomers, les patrons et leurs employés, les comptables et les ingénieurs. Chaque jour, de petites choses viennent polluer l’atmosphère, sûrement comme une bonne grippe dans un espace ouvert. Chloé, architecte de 28 ans, et la réponse cinglante de son patron à son courriel, pourtant cordial; Marie, une consultante, attend une réponse à un message envoyé il y a trois semaines; François, ingénieur dans l'automobile, met en copie tous les courriers qui circulent dans l'entreprise … Le gobelet est plein. Et il est prudent de dire qu'Internet est officiellement devenu le cimetière des bonnes manières. Nos ancêtres les geeks ont toutefois soulevé le problème depuis 1995 et souligné les risques majeurs de ces nouvelles conversations privées de son et d’image. Leur charte, appelée "Netiquette Guidelines" (tools.ietf.org/html/rfc1855), est déjà essentielle (forme et substance), indique les pièges – l’abus de smileys ou de lettres majuscules, l’utilisation abusive de copies cachées et de copies, etc. Tout L’anecdote est importante, mais ce document fabuleux est tombé dans un trou noir. Le cabinet Eléas a mis le sujet au premier plan en 2014, avec son étude "Incivilités au travail, l'expérience des Français", qui fait état d'un malaise clair chez les travailleurs. "La netiquette de 1995 tenait compte de la nécessité de maintenir les conventions et les codes sociaux entre les individus", explique Eric Goata, Eléas & # 39; Directeur associé. Pour nous, l'incivilité est un symptôme. Il sert à révéler les dysfonctionnements relationnels et organisationnels causés par les organisations & # 39; contextes de transformation incontrôlés. Nous savons que lorsqu'une organisation subit une mutation intense, les risques psychosociaux sont les plus élevés. Les limites technologiques des années 90 nous ont imposé des temps de récupération. Aujourd'hui, nos outils nous exposent à un flux permanent (…) Cliquez ici pour en voir plusLa chronique de David Abiker: oubliez le non-dit en entreprise
Une bonne idée au travail? Exprimez-le à haute voix!
LinkedIn de Benoît Grisoni, patron de Boursorama
E-commerce: 8 nouveaux emplois essentiels
Trouvez un travail sans CV (et rapidement) grâce à Pôle emploi