Les chiffres publiés par la Fédération de vente directe (FVD) sont éloquents: la croissance du secteur est de 3,5% pour l'année 2017 et le secteur emploie 69100 personnes (soit + 2,9% en un an). En Franche-Comté, la vente à domicile emploie plus de 12 500 personnes, dont plus de 5 000 dans le Doubs selon la Fédération de la vente directe. Ils sont près de 2600 en Haute-Saône. Nous avons eu deux ventes dans ces deux départements, rencontré des conseillers, des gestionnaires et des clients.

L'essor des ventes à domicile
+ 3,5% de croissance par an et près de 900 emplois créés en 2017 à la BFC …. Ce sont les chiffres officiels de la fédération de la vente directe, c'est-à-dire des entreprises à domicile. Alors que les commerçants traditionnels perdent des ventes et que les clients se tournent vers Internet, les conseillers en vente à domicile n’ont jamais aussi bien réussi. Explications et immersions avec notre équipe ayant assisté à deux réunions en Haute-Saône et dans le Doubs
Avec Nadine Roux
Consultant indépendant, chef d'équipe
Rachel Lamothe
Client et conseiller
Sophie Balducci
Conseiller en vente à domicile
Reportage: C.Schulbaum, L.Brocard, E.Dubuis

Lien social dans les zones rurales

Si le secteur est en plein essor et touche de plus en plus de domaines (vêtements, lingerie, produits de beauté, entretien, appareils électroménagers …), c'est aussi parce qu'il crée le lien social surtout dans les régions rurales moyennes. Plus de commerce, plus de services publics, plus de médecins, bref, il existe à la campagne un réel manque de relations humaines qui rend les réunions et autres ateliers chez soi plutôt attrayants. Les femmes (elles sont majoritairement majoritaires) voient la possibilité de se retrouver entre amis ou de faire connaissance avec les autres.

Un complément de revenu

D'une entreprise à l'autre, les promesses de bien vivre des ventes de maisons varient mais promettent toutes un complément de revenu important. Ainsi, la marque de lingerie leader sur le marché de la vente à domicile annonce dans sa brochure de recrutement que vous pouvez gagner 500 euros pour quatre réunions par mois. Les revenus atteindraient 2 000 euros si vous organisiez six ateliers et animiez une équipe de 5 conseillers et 10 000 euros par mois si votre équipe comptait 150 conseillers. Les arguments des entreprises de recrutement tournent également autour de la liberté de travailler à son propre rythme, en équilibrant la vie professionnelle et personnelle de chacun.

Quelle formation?

Interrogé sur la question, Pierre Simonnet, président de la Fédération des ventes directes de Bourgogne-Franche-Comté, complète cet aperçu par les efforts déployés ces dernières années par le secteur pour offrir des fomations à ses vendeurs. D'abord par les conseillers qui deviennent ensuite des managers mais aussi en face à face au siège de la marque ou en e-learning pour ceux qui ne peuvent pas voyager. Ces cours sont qualifiants et peuvent mener à un diplôme de vente.

Un métier très féminin

La vente directe est une activité essentiellement féminine: 88% des distributeurs européens sont des femmes et ce pourcentage augmente de manière significative en France pour atteindre 94%. La moyenne d'âge des conseillères est de 44 ans mais tous les groupes d'âge sont représentés.

Stratégie "Omnicanal"

La vente directe fait maintenant partie d'une stratégie qui pousse les entreprises à être sur tous les fronts. Les consommateurs ont la possibilité d'acheter via différents canaux. La vente à domicile complète l'offre mais, dans la plupart des cas, la vente en ligne n'est pas possible, le site servant de salle d'exposition ou de lien vers les collections proposées. Au total, 30% du chiffre total est réalisé par la gastronomie, suivie du logement (24%), du textile et de la mode (12%), du bien-être et de la diététique (12%), des cosmétiques (8%), du ménage de maintien (7%). ), décoration, télécommunications et édition.

Chiffres des ventes de maisons en Franche-Comté

Le nombre de vendeurs est comme suit pour l'année 2017

  • Doubs: 5624
  • Jura: 2763
  • Haute-Saône: 2539
  • Territoire de Belfort: 1524

Chiffre d'affaires par département pour 2017

  • Doubs: 36202756 euros
  • Jura: 17787862 euros
  • Haute-Saône: 16343875 euros
  • Territoire de Belfort: 9812460 euros