le site touristique des sources de la loire à mont gerbier-de-jonc se caractérise par son relief montagneux et ses sentiers boisés. situé au sud-est de France, un chalet ancien et désaffecté surplombe le paysage accidenté et la Loire. Ce chalet a été une halte pour les premiers voyageurs datant de 1904. Dans le but de revitaliser l'esprit du tourisme traditionnel du début du XXe siècle, le département de l'ardèche a accueilli un concours pour le développement du mont gerbier. musée de la structure abandonnée. le lauréat de charles-henri tachon et gelin lafon, entièrement construit en basalte béton, a été conçu pour rappeler le romantisme de la nature parmi les premiers voyageurs.musée du mont gerbier
toutes les images de nicolas waltefaugle dans la restauration de la structure désaffectée, charles-henri tachon et gelin lafon conservent la silhouette du chalet d'origine. cette stratégie conserve les traces historiques du bâtiment qui a fait l'objet de diverses transformations au cours des décennies. cette préservation s'exprime de manière plus visible à travers la matérialité ruineuse juxtaposée au béton brut, se rencontrant au niveau d'une couche organique rugueuse. Comme l'ensemble du programme du musée ne pouvait pas s'intégrer à l'enveloppe existante, une extension contemporaine a été développée, offrant un espace supplémentaire à la galerie. comme très peu de l'intervention est visible de la route, le projet respecte l'intégrité de la construction d'origine. l'extension prend la forme d'une cour couverte dont les murs sont en béton coulé dans un coffrage en planches de châtaignier brossé.musée du mont gerbier visible de l'extérieur, la paroi arrière prolongée suit la pente du mont gerbier. L’addition de béton lissé est entourée d’un auvent soutenu par une structure en béton constituée de traverses maillées. ces poutres épaissies recouvrent l'espace de la galerie, exagérant l'ombre et la lumière rythmées. les poutres transversales s’inclinent dans la direction du terrain en pente. ils composent un ensemble de vues encadrées mettant en valeur la ligne de crête distinctive et texturale du mont gerbier-de-jonc, qui participe à la mise en scène du lieu.musée du mont gerbiermusée du mont gerbiermusée du mont gerbiermusée du mont gerbiermusée du mont gerbiermusée du mont gerbiermusée du mont gerbiermusée du mont gerbiermusée du mont gerbiermusée du mont gerbier informations sur le projet: client: comté concil d'ardèchearchitecte principal: charles-henri tachon et gelin lafonpaysagiste: territoiresarchitecte en charge de la coordination du chantier: SCPA soler gassengscénographe: armelle bres & agence basalteconception audiovisuelle et multimédia: fleur de papierarpenteur: vincent pourtaustructure: evp ingénieriechef de produit thermique: chaléasconsultant en environnement: franck bouttéla photographie: Nicolas Waltefaugle