Maison du projet / Carlos Arroyo


Maison du projet / Carlos Arroyo, © Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal


© Imagen Subliminal


© Imagen Subliminal


© Imagen Subliminal


© Imagen Subliminal

+ 44

  • Architectes

  • Emplacement

    151 Rue d'Oran, 59100 Roubaix, France

  • Catégorie

  • Architectes en charge

    Carlos Arroyo, Hendrik Verlinden, Vanessa Cerezo, David Jiménez

  • Architecte partenaire local

    EKOA, Olivier Jost

  • Surface

    700,0 m2

  • Année du projet

    2016

  • Photographies

  • Architecte partenaire local

    EKOA, Olivier Jost


© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal

Description fournie par les architectes. Après la fermeture des complexes industriels de Roubaix, la ville de Lille décide de mettre en œuvre un plan de régénération urbaine pour une superficie d'environ 1000 ha qui devrait être achevé dans 10 ans.

© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal

C2C: Cradle to Cradle – Economie circulaire
Le MdP est le premier bâtiment C2Ci (inspiré du Cradle to Cradle) construit en France. La temporalité était un facteur fondamental dans la gestation du projet. Le court délai d'exécution requis a nécessité l'utilisation d'éléments préfabriqués en usine afin de permettre un montage rapide sur site. Selon la philosophie du projet et le schéma directeur, le bâtiment doit pouvoir être complètement démonté / recyclé dans 10 ans plus tard.

© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal


© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal

Conformément aux principes du C2C, le bâtiment a été construit sans aucun mouvement de terrassement. Aussi, la fondation est faite avec des pieux battus qui permettent d'être récupérés dans le futur. De plus, la structure et la façade permettent le désassemblage complet et la réutilisation car la plupart des matériaux sont biodégradables et / ou recyclables. De plus, les systèmes d'assainissement éliminent la production de déchets, le bâtiment est alimenté par des énergies propres, etc.

© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal

Enfin, le bâtiment se veut la graine capable de résoudre les problèmes de la région. Le bâtiment en tant que régénérateur environnemental, mais aussi en tant qu’activateur économique et culturel du lieu.

© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal


© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal

Flexibilité et Mobilier
Le bâtiment est construit avec une structure en forme de nid d'abeille dont la façade rétro-éclairée rappelle les anciens bâtiments d'usine. Cette structure génère deux types d'espaces clairement différents: la cellule de la partie inférieure de la façade contenant des programmes rigides tels que bureaux, salles de bains, cuisine, etc. La cellule supérieure servant d'entrepôts, de locaux techniques, etc. situé derrière la cellule, il y a un grand hall qui permet de loger presque n'importe quel type d'activité, car les utilisations peuvent être facilement modifiées et personnalisées grâce à la conception de mobilier mobile: un grand escalier, une série de lampes tubulaires, un bureau portable cela donne à l’espace électricité et éclairage, une structure gonflable qui se déploie en quelques minutes, une cuisine à roulettes ou une armoire.

© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal

Gestion de l'énergie: oignon thermique
La configuration du bâtiment générée par la structure facilite le système de chauffage en établissant différents degrés de confort thermique. Par exemple, l’une des cellules supérieures est équipée d’une trémie à granulés qui alimente la chaudière, les plus petites sont chauffées par la chaudière et le grand hall accumule de la chaleur en hiver. Le toit en polycarbonate de la salle est utilisé comme serre en hiver, tandis qu'en été, une ventilation transversale est assurée grâce au système de portes situé dans la façade. De plus, une partie de l'énergie du bâtiment provient des panneaux photovoltaïques de la façade.

© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal


Axonométrie

Axonométrie


© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal

Gestion de l'eau: écomonumentalité
La façade principale du bâtiment, constituée de volets qui le protège des insolations directes du sud, est interrompue par 3 grandes cheminées noires. Ces cheminées sont en réalité 3 toilettes sèches qui éliminent l'utilisation d'eau du système d'assainissement du bâtiment, générant un cycle de compostage. Les cheminées noires chauffées par le soleil contribuent à l’évaporation des déchets liquides à travers la turbine située sur la partie supérieure de la cheminée. Ces éléments de façade témoignent de l'engagement du bâtiment en faveur de l'environnement, générant une sorte de monument écologique.

© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal

En même temps, le bâtiment est équipé d’un système de collecte des eaux de pluie situé dans l’une des cellules supérieures du bâtiment. Le système comprend deux réservoirs recyclés et un filtre. En cas d'excès d'eau, les eaux restantes sont drainées vers un lac artificiel adjacent au bâtiment. L'eau, après avoir été filtrée, est utilisée pour l'entretien et le jardinage.

© Imagen Subliminal

© Imagen Subliminal