L’affaire Benalla prend une nouvelle dimension. Lors du dernier épisode de ce feuilleton, nous avons appris que l'ancien chargé de mission de l'Elysée avait noué des relations d'affaires avec des oligarques russes. Les nouvelles révélations de Mediapart lundi confirment, avec la preuve, qu'Alexandre Benalla est l'architecte, depuis l'Élysée, d'un contrat de sécurité avec un ami proche de Poutine, soupçonné de connivence avec le milieu mafieux.

Relations Benalla

L'enquête a révélé que l'ancien conseiller Macron avait conclu certaines de ces affaires depuis l'Elysée et qu'un contrat avait été passé avec un deuxième oligarque russe proche de Vladimir Poutine. Des contrats d'un montant de 2,2 millions d'euros, dont une partie a été collectée par Alexandre Benalla au Maroc, selon Mediapart. Assez pour faire de l'affaire Benalla un "scandale d'Etat", a déclaré Edwy Plenel, fondateur du site, sur Twitter. LIRE AUSSI >> Affaire Benalla: "une affaire de maïs" pour Castaner Mediapart révèle qu'à l'Elysée, alors qu'il s'appelait "défense secrète", Alexandre Benalla a "personnellement négocié un contrat de sécurité de 294 000 euros avec un oligarque proche de Vladimir Poutine", selon les propos d'un ancien officier de police dont la société était un sous-traitant du marché. "Les négociations, entamées début 2018, se sont déroulées dans un café près de l'Elysée, mais également dans les locaux du parti présidentiel The Republic in March (LREM)", indique le site.

Deux oligarques près de Poutine

Les affaires ne se seraient pas arrêtées là. Depuis son licenciement à la suite de l'affaire des violences du 1er mai, Alexandre Benalla anime sous le maillot de la société France Close Protection, qui a recouvré le contrat de l'oligarque Iskander Makhmudov, soupçonné de liens avec la mafia. Le tout, pour un montant de 980 000 euros, dont un tiers aurait été payé par une société monégasque. Mais c’est précisément l’oligarque dont L’Express révèle …Plus d'informations sur L & # 39; Express.frL'appel entre le garde du corps de Le Pen et Benalla confirméMediapart dévoile les millions russes de BenallaAffaire Benalla: "une affaire de maïs" pour CastanerBenalla: amende simple pour le couple des Contrescarpe