Les 10 meilleurs parlers à Paris en 2019

0
3
Serpent à plumes
Au numéro 24 de la place des Vosges, se cache l'un des meilleurs bar clandestins de Paris, également le plus secret. Entrer dans les entrailles du Serpent à plumesil faut traverser le magasin de vêtements et prendre l'escalier en pierre qui mène au sous-sol. Entraîné par Alexander Keyes Rash, ce bar à cocktails est le clou des années 1970 avec une décoration signée Vincent Darré. Canapé en vinyle blanc, appliques murales Jean Rayère, une alcôve tapissée de velours vert, des sculptures aztèques cueillies aux enchères … Les soirées peuvent se terminer dans le jacuzzi niché sous les escaliers.
24, place des Vosges, 75003 Paris
http://serpentaplume.com

Le 1905
À première vue, la façade de la bistro français Vins des Pyrénées semble assez commun. Pourtant, dans les marges de la porte du restaurant, une petite alcôve attire les oiseaux de nuit. Nous entrons comme dans un immeuble et montons le vieil escalier en bois. Là-haut, un bar à cocktails digne des années folles propose des cocktails à tomber par terre – il est conseillé L'homme occupé (gin, campari infusé au thym et à l'origan, limoncello, eau tonique).
25, rue Beautreillis, 75004 Paris
www.vinsdespyrenees.com

Entrée interdite
Le restaurant du groupe Big Mamma, célèbre pour ses délicieux pâtes à la truffe, cache un secret bien gardé. Derrière la chambre froide Maman rose, des centaines de liqueurs exotiques sont cachées dans le mystérieux speakeasy Entrée interdite. Le défi ? Trouvez l'entrée de la chambre froide parmi les 750 m2 du restaurant.
20bis, rue de Douai, 75009 Paris,
www.bigmammagroup.com

Lire la suite

Anahi
Le restaurant sud-américain de Riccardo Giraud, installé dans une ancienne boucherie du Haut-Marais, abrite un endroit inconnu. Au fond du restaurant, une alcôve (très) discrète cache un bar décoré par le duo d'architectes Humbert & Poyet (Barre de boeuf). Le barman réinterprète brillamment le Pisco aigre, un cocktail aux saveurs péruviennes (pisco, jus de citron vert, sirop de sucre, blanc d'oeuf). 49, rue Volta, 75003 Paris
www.anahi-paris.com

laverie
Caché au premier étage d’une buanderie du 10ème arrondissement, le laverie est parmi les mieux classés parleasy à Paris. Entre tapis colorés, coussins en kilim et murs patinés, on accompagne son cocktail d'assiettes de tapas à partager telles que le ceviche de dorade au gingembre. 30, rue René Boulanger, 75010 Paris

Candelaria
Pionnier de Paris speakeasy, le Candelaria – menée par le Projets Quixotiques (Grands verres, la Marie celeste, héros) est un classique. Dans cette authentique taqueria mexicaine, camouflée derrière une petite porte, le bar à cocktails est l'adresse où boire un verre. Margarita digne de ce nom. Pour accompagner des tacos bien garnis et des tapas tex-mex.
52, rue de Saintonge, 75003 Paris
www.quixotic-projects.com

Moonshiner
Pour découvrir le Moonshiner, barre secrète digne de la prohibition à New York, il faut traverser le micro-pizzeria Da Vito et traversez la lourde porte de la chambre froide. Lumière tamisée, ambiance feutrée, un gramophone d'antan qui diffuse des notes de jazz … Tout y est.
5, rue Sedaine, 75011 Paris

Petite porte rouge
Situé dans le Marais, le Petite porte rouge – élu l'un des 50 meilleurs bars du monde en 2017, se cache derrière une mystérieuse porte rouge de la rue Charlot. Dans ce speakeasy intime, le barman Rémy Savage imaginé une carte cocktail détonante à l’image de Bienveillance (Tequila, Ambrato Martini, carotte, gingembre et épices).
60, rue Charlot, 75003 Paris
www.lrdparis.com

Mezcaleria
Caché dans l'hôtel 1K, le bar clandestin Mezcaleria met en valeur la culture mexicaine et le célèbre Dia de los muertos, avec sa décoration qui oscille entre une croix chrétienne XXL et une suite de coussins multicolores. Derrière le bar, Ben Tyler (passé par le Park Hyatt Vendôme, bonhomie, Lulu White) crée des cocktails explosifs à base de mezcal.
15, boulevard du Temple, 75003 Paris
www.1k-paris.co

chéri
Au sous-sol de Maison Lautrec, le restaurant le plus cool de Pigalle, le speakeasy chéri est une adresse très confidentielle. Les oiseaux de nuit parisiens connaissent bien son décor de velours rouge, sa balle explosive et son vilain bar pour la pole dance … Un club privé pour initiés qui glisse le mot de passe sous le manteau.
63 rue Jean-Baptiste Pigalle, 75009 Paris
www.maisonlautrec.fr