La tour Castro jette l'ancre à Aubervilliers

0
15

Après avoir tenté de séduire Clichy, puis presque convaincu Gennevilliers, c’est finalement à Aubervilliers que la grande tour de dix-huit étages Emblematik, Roland Castro, a pris racine. Dix ans que l'architecte, emblème de l'urbanisme social et acteur de la première heure du Grand Paris avec son manifeste "Paris en grand" présenté à Emmanuel Macron en septembre 2018, et au promoteur immobilier Nexity, tentent de rallier un élu à leur cause, celle du concept "Vivre au paradis". Dix ans, ils sillonnent les villes avec les dessins de leur projet censé réconcilier les habitants avec les tours. Il se trouve ici à la sortie du métro Front Populaire, donnant sur une immense place vide et très concrète. Blanc clair et aéré, la tour accueillera ses premiers occupants dans quelques semaines. Dès le début, cela surprend parce que cela ne semble pas si élevé. Présenté comme un "Village vertical" la "Maisons superposées" par ses concepteurs, il a pour voisin le bâtiment Icade, qui semble austère en comparaison, de nouvelles habitations avec juste une peinture fraîche, et le campus Condorcet dont les bâtiments quittent le sol à grande vitesse. Un quartier en pleine ébullition dans ce nord-est parisien où se déplacent les grues, friche industrielle de La Plaine.

Charges foncières

Cet immeuble de 54 mètres de haut, qui abrite 88 appartements appartenant à la propriété, dont certains sont des duplex, est plus qu'une offre de logement. Pour ses créateurs, il s’agit d’un emblème. Pas moins. "Avec la rareté des terres, la densification est essentielle si nous voulons ramener les gens dans les villes. Nous voulions prouver que le sommet peut être beau, Jean-Philippe Ruggieri, directeur général adjoint de Nexity, qui souligne la «Conseils d'architecture», les loggias, doubles niveaux et jardins suspendus tous les quatre étages qui cassent la verticalité de l’ensemble.Autre avantage brandi: charges foncières réduites "De 350 à 400 euros moins cher" qui peut vendre à 4 300 euros par mètre carré, tandis que "La région a gagné de la valeur et se situe autour de 5 500 euros" dit Alain Dinin, PDG de Nexity. UNE "Démonstrateur" selon Nexity, ce qui permet au développeur de consolider son rêve de se voir créé «Une cinquantaine de tours dans les dix prochaines années en France».

Les taches

Il a fallu convaincre les élus, Meriem Derkaoui, maire (PCF) d'Aubervilliers et Patrick Braouezec, président de l'interco Plaine Commune, d'obtenir la modification du Plan d'Urbanisme (PLU) en 2015. Et concéder, à proximité de la tour , la réalisation d’une résidence étudiante de 113 logements et de 40 logements sociaux, et de deux commerces sur 500 mètres carrés au rez-de-chaussée (une brasserie et un supermarché) fléchés par Plaine Commune. Cependant, la tour échappe à la classification IGH (gratte-ciel) en raison du dernier étage desservi à 50 mètres. Ce n'est pas la première collaboration de Nexity et Roland Castro en Seine-Saint-Denis. À Stains, devant le parc de la Courneuve, ils ont créé en 2004 le programme Ilonia, un groupe de 25 à 30 maisons juxtaposées et superposées. La petite soeur, en quelque sorte, Emblematik, mais pas si haut.

60% des acheteurs d’appartement Emblematik sont des primo-accédants et 68% ont moins de 40 ans.

Marion Kindermans @ MaKindermans