Centre de visiteurs Ein Keshatot – Architectes Umm el-Kanatir / Raz

0
4

Centre de visiteurs Ein Keshatot – Architectes Umm el-Kanatir / Raz


Centre de visiteurs Ein Keshatot - Architectes Umm el-Kanatir / Raz, © UZI PORAT

© UZI PORAT


© UZI PORAT


© UZI PORAT


© UZI PORAT


© UZI PORAT

+ 20


© UZI PORAT

© UZI PORAT

Description fournie par les architectes. C'est un site de médiation. Le visiteur parcourt les espaces, entre l’évolution constante de la nature nue et son intégration dans le travail de l’architecte. Entre le spectacle extérieur du site archéologique émerge du sol volcanique et la conception détendue et douce caractérise la zone intérieure facilitée. Le visiteur se déplace aussi à travers les époques. Ce site couvre plus de quinze cents ans d’importance historique. Il sert de médiateur entre un ancien site de culte religieux et ses interprétations possibles dans le contexte politique contemporain des efforts d’Israël pour reconstruire son identité nationale.

© UZI PORAT

© UZI PORAT


Plan d'étage

Plan d'étage


© UZI PORAT

© UZI PORAT

Le site archéologique comprend une ancienne synagogue. Estimé pour être construit au 5ème siècle – démoli par un tremblement de terre en 749, récemment partiellement restauré. Le nom hébreu Ein Keshatot (en arabe: Umm el-Kanatir) signifie «Source des arches», vient de l'ancienne synagogue par une source qui jaillit d'une structure voûtée. L’idée de le construire est venue à un stade ultérieur de la planification du site. En tant que solution adaptée aux besoins des visiteurs, tels qu'une entrée de site, un centre de contrôle de flux de visiteurs, des services nécessaires et un preshow de site. Ainsi, la construction du centre d'accueil est devenue une composante essentielle du complexe touristique.

© UZI PORAT

© UZI PORAT

La zone sauvage naturelle, la topographie, la géologie, la vue dramatique, l’histoire historique et la localisation des centres d’intérêt, tout cela nécessitait une structure médiatique. Le principal défi architectural était d'intégrer un corps étranger avec le moins de distorsion possible du site authentique d'origine. Habituellement, un processus de planification architecturale commence par un plan de disposition qui organise les fonctions horizontalement. Cependant, le processus ici a été lancé dans un verticale vue en coupe. Le nouvel espace s’intègre donc dans la topographie et apparaît avec une seule façade transparente vers l’ouest. La vue depuis la structure révèle tous les sites principaux sans entrer en concurrence avec les «stars» originales.

© UZI PORAT

© UZI PORAT

La façade ouest allie transparence, transparence et opacité, légèreté, massivité. Il offre simultanément une vue panoramique et sa fragmentation encadrée. Pour ce faire, il place une rangée de piliers en pierre basaltique massive et locale. En utilisant une technologie unique, ces piliers constituent des éléments structurels qui soutiennent la structure. En outre, ils définissent l'espace et encadrent parfois la vue. Entre la rangée de piliers basaltiques, le visiteur voit un mur tout en verre tourner autour de celui-ci, ce qui permet de s'y promener et de faire l'expérience de la vue également de derrière le cadre de pierres. L'espace d'entrée offre une première introduction à la visite planifiée, des conditions intérieures gênantes, facilitées par un spectacle de guidage audiovisuel, permettant au visiteur de voir l'ancienne synagogue et la structure cintrée au printemps.

© UZI PORAT

© UZI PORAT

Si la façade vitrée rappelle un œil ouvert en montagne, le plafond en bois ressemble à ses cils qui ramollissent la lumière du soleil pénètre l'espace intérieur. Les matériaux choisis reflètent l'intention d'intégrer la structure dans l'environnement naturel. Béton exposé, pierre de basalte, acier rustique, sont caractéristiques de la région. Garder ces matières brutes, avec une lumière plutôt tamisée, dans une atmosphère fraîche et silencieuse, souligne l’importance du site antique. La visite du site commence et se termine dans la structure. Mais une fois la visite terminée, on aborde l’espace de différentes directions vers la salle pour résumer et «digérer» l’expérience, pour profiter de la cafétéria, des toilettes et pour sortir progressivement par le «tunnel» menant à la vue dégagée est du Golan. Hauteurs.

© UZI PORAT

© UZI PORAT