Lafraye: l'église restaurée après 27 ans de travaux!

0
4
C'est avec un plaisir non dissimulé que les habitants ont inauguré, samedi, la fin de la rénovation de l'église Saint-Nicolas.En 1992, le toit du clocher et le mur d’entrée de l’église Saint-Nicolas, à Lafraye, ont subi des dommages importants à la suite d’un orage. Commence alors une période de travail de 27 ans au cours de laquelle le bâtiment sera fermé au public deux fois. Samedi, les habitants ont enfin pu apprécier la restauration complète de l'église, construite en 1298. Rénovation des murs intérieurs et extérieurs, restauration du toit, installation d'une grille de protection à l'entrée du bâtiment … Les travaux Au total, 203 140 euros ont également permis de restaurer le retable de l'église, véritable joyau du patrimoine. Inscrit à l'inventaire des monuments historiques, ce tableau peint et décoré du XVIe siècle retrace la vie de Jésus.

"C'est vraiment amusant"

"C’est un soulagement de pouvoir enfin tirer pleinement parti", a déclaré Franciane, âgée de 75 ans. "C’est vraiment amusant! Pascal éclate, sa fille est mariée dans deux mois dans cette église." J’ai fourni un morceau de bois pour la rénovation des bancs, j’ai glissé pour sa part Jean-Pierre. On peut dire que j'ai apporté ma pierre au bâtiment! Mickaël s'est occupé de la rénovation extérieure et intérieure de l'immeuble. "Lorsque le résultat plaît aux gens, c'est d'autant plus gratifiant", a-t-il déclaré. Lors de son discours, Marie-Claude Devillers, maire (SE) de Lafraye, a remercié le département, la région et la communauté d'agglomération de Beauvaisis, sans qui cette restauration n'aurait pu avoir lieu. À plusieurs reprises, les travaux ont dû être retardés en raison des contraintes financières de la municipalité de 400 habitants. "La sauvegarde de notre patrimoine communal fait partie intégrante de l'histoire de notre municipalité et de son identité", a-t-il déclaré. rappelle l'édile avant que ses citoyens viennent en nombre.En savoir plus sur LeParisien.frAprès la tempête, 24 heures de chaos sur les rails de l'Oise
Oise: les gilets jaunes dressent le camp
Beauvais, une ville en construction
Compiègne: ces villages qui veulent à tout prix leur salle des fêtes
À la cour de Meaux: jusqu'à cinq ans de prison pour cambrioleurs de bars-tabacs