WORLD HOUSE, la plus forte baisse du SBF 120

0
6
(AOF) – Le titre Maisons du Monde souffre lors des premiers échanges, reculant de 8,34% à 20,4 euros, soit la plus forte baisse du SBF 120. Le signe du mobilier et de la décoration a notamment dévoilé des prévisions prudentes pour 2019. Elle entend continuer à renforcer ses modèle omnicanal et international visant à atteindre une autre année de forte croissance des ventes d’environ 10% et une marge EBITDA de plus de 13%. "La déception provient principalement de la génération de liquidités", déclare LCM. Il n'est pas affecté principalement par une détérioration des stocks. Maisons du Monde a enregistré pour l'exercice 2018 un bénéfice net en baisse de 3,7% à 60,7 millions d'euros. L'EBITDA a augmenté de 6,6% à 148 millions d'euros. La marge de l'Ebitda s'est établie à 13,3%, contre 13,7% en 2017. Quant aux ventes, elles ont augmenté de 10% à 1,11 milliard d'euros. "Notre performance était parfaitement conforme aux objectifs actualisés que nous avions présentés au troisième trimestre", a déclaré Julie Walbaum, directrice générale du groupe. Dans ce contexte, un dividende de 0,47 euro par action, en hausse de 6,8%, sera proposé. "La croissance de 10% de nos ventes totales reflète la très bonne dynamique des ventes en ligne et à l'international. En France, malgré un environnement économique difficile, Maisons du Monde a continué de surperformer le marché et nous avons enregistré une marge d'EBITDA de 13,3% tout en investissant dans les initiatives commerciales visant à stimuler notre croissance future, notamment les services de données, les services à la clientèle et le marketing en ligne ", a déclaré Julie Walbaum.AOF – EN SAVOIR PLUSForces de valeur– Distributeur de produits de décoration et de meubles "originaux et accessibles" pour la maison créée en 1996 et introduite en bourse en 2016 – Le marché européen de la décoration croît de 2% à 2,5% par an jusqu'en 2019 – Approche économique modèle fondée sur une approche intégrée achats, sur une offre "design to cost" et sur le savoir-faire en matière d'aménagement des magasins, sous forme de "staging immersive" – ​​forte croissance du commerce électronique de la plate-forme (21% du chiffre d'affaires), permettant d'entrer nouveaux marchés – Royaume-Uni, Autriche, Pays-Bas, Portugal – sans ouverture de magasins – Structure financière saine, entraînant une forte hausse du dividende à 35% de bénéfice. Faiblesses en valeur – Marché fragmenté et concurrentiel entre les cinq principaux pays fournisseurs – Casa, Habitat, Maisons du Monde, Zara Home et Zodio – Effet de change négatif – En France, ralentissement du secteur de l'ameublement, d'où une prise de profit sur le prix après un cours haussier.Comment suivre la valeur?– Sensibilité à la géopolitique au Vietnam et en Chine, où 90% des produits sont vendus – Importance du 4ème trimestre au cours duquel se concentre 1/3 des ventes annuelles – Sensibilité des marchés aux déclarations de Roche-Bobois, introduites en bourse en juillet 2018 – Maintien des objectifs Horizon 2020: 230 magasins en France contre 203 à fin 2016, entre 165 et 180 en Europe, contre 85 en 2016. – Avantages de la stratégie de mise en place de franchises et de partenariats – Afrique du Nord, Royaume-Uni et Proche-Orient – développement de l'offre "BtoB" pour l'hôtellerie et la décoration des clients – Intégration de Mondani, acheté à 70% et très présent aux Etats-Unis: – Après une progression de 11,5% des ventes, objectif 2018 pour une croissance des ventes de l'ordre de 10 %, une marge opérationnelle supérieure à 13%, – Capital contrôlé à 31,24% par l'actionnaire de référence, Bain Capital. Distribution spécialisée Le succès de l'e-commerce n'a pas faibli en France, tiré par la croissance du nombre d'acheteurs et de sites marchands. En 2018, le chiffre d'affaires devrait atteindre 93 milliards d'euros (contre 81,7 milliards en 2017), selon la Fédération de l'e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Le numérique est également la priorité de deux distributeurs de jouets, Toys "R" Us France, rachetés par Jellej Jouets et Ludendo (La Grande Récré), repris par son PDG de Financière Immobilière Bordelaise. Une refonte générale du modèle économique de ces signes est nécessaire. Ils sont en concurrence avec les chaînes d'hypermarchés et les géants du commerce électronique. Il est nécessaire de créer du trafic dans les magasins et d’ajuster l’activité de manière saisonnière. La création d'espaces de jeu est l'une des solutions envisagées.